La Japonese School - ラJaponeseスクール

Système scolaire, langue et révisions. Le choc des culture (traditionnelles et d'aujourdui), Les Fêtes, Le Tourismes et les Loisirs
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Perdu dans Tokyp ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ajimu yasuna
Kouchou こうちょう (Administrateur)
Kouchou こうちょう (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Perdu dans Tokyp ?   Mar 21 Avr - 13:12


Perdu dans Tokyo ?

Réussir à trouver son chemin dans Tokyo n’est pas à la portée du premier touriste venu.

Les japonais eux-mêmes parfois s’y perdent ! Il  faut dire que le système d’adresses, au Japon,

peut paraître assez curieux, et invite le voyageur à trouver son chemin comme on vise le centre d’une cible,
en rétrécissant  petit à petit son champ de recherche.
Un  bouleversement, forcément, comparé à  notre bon vieux système occidental comportant noms de rues et numéros.


Pour vous aider à vous y retrouver, voici quelques conseils divers, qui faciliteront plus particulièrement votre visite de la
capitale japonaise, mais également celle de tout autre ville au Japon.
N’hésitez pas non plus à consulter le www.tourisme-japon.fr , site de l’Office National du tourisme au Japonais.


Comment lire une adresse au Japon ?

Tokyo est divisé en 23 arrondissements (ku), eux-mêmes divisés en quartier (machi), eux-mêmes divisés souvent

en partie de quartier (chomé), puis en bloc de bâtiment (banchi), et enfin en immeuble (go).


Ceci étant précisé, prenons une adresse au hasard, 1 »13 »10 jinan , Shibuya-ku (les chiffres peuvent suivre l’adresse).
Shibuya, on le voit ici est l’arrondissement, jinan se veut un peut plus précis, et signale le quartier.

La première sous-division du  quartier, le chomé, est signalée par le premier chiffre (1),
puis suivi d’un deuxième chiffre (13),  qui correspond à un sous-bloc de bâtiments.

Reste le dernier chiffre (10) qui signale le bâtiment lui-même.
Mais attention : ces derniers ne sont pas numérotés de façon séquentielle, mais plutôt en fonction de leur date de construction !
il ni a donc pas d’autre solution que de marcher et de lire tous les numéros jusqu’à trouver le bon…


Lost in translation

Ne pas connaître le japonais lors d’une visite à Tokyo est évidement un handicap, mais aucunement rédhibitoire.

De nombreuses dispositions ont en effet été prises pour faciliter la vie des touristes. 

Ainsi les hôtels proposent des brochures gratuites, dans toutes les langues, qui comporte notamment
une carte de la ville, où sont signalés tous les endroits importants, ainsi que les principales lignes de transport.
Détail important, les noms des stations de train ou de métro sont écrits en japonais, mais aussi en rômaji,
ce qui permet au pauvre gaijin (étranger) un peu perdu de les lire.
Si visiter Tokyo sans parler est donc faisable, il est tout de même conseillé d’avoir de bonne base en anglais.
Cela, non seulement pour échanger quelques mots avec les japonais qui le parlent
(principalement dans les lieux touristiques), mais aussi, et surtout,
pour déchiffre certaines informations importantes, par exemple,
les menus dans certains restaurants, lorsqu’une description en anglais des plats  est proposée.
Réussir à trouver un (e) japonais (e) qui parle français n’est pas impossible, certes,
 mais mieux vaut ne pas trop compter dessus…


Ne pas hésiter à demander son chemin

Se perdre dans une ville comme Tokyo n’a rien d’exceptionnel. Généralement serviables, les japonais vous

renseignent avec plaisir si vous leur demandez votre chemin, certains vous accompagnent même jusqu’à votre

destination un comportement qu’on retrouve surtout à la campagne !


Il faut savoir que certain japonais n’osent pas vous répondre lorsque vous les interpellez ,

c’est tout simplement parce qu’ils ne vous comprennent pas, et se sentent gênés.
Ne vous en offusquez pas. S’excuser (sumimasen) et montrer un plan qui indique votre destination suffit
généralement à vous attirer leurs bonnes grâces.


Vous pouvez également demander votre chemin auprès des commerçants ou, mieux, auprès des policiers
de garde du poste de police (kôban) le plus proche.
Ces derniers ont en effet toujours avec eux un plan détaillé du quartier et sont habitués à ce genre de demande.

NB : Des rues sans nom ?

Dire que les rues n’ont pas de nom au Japon, et à Tokyo en particulier, n’est pas tout à fait vrai.

En fait, les grandes avenues en ont un, et parfois même des rues moins importantes pour

des raisons historiques ou touristiques. 
L’exception, n’est tout te fois pas la règle et c’est le système japonais qui prédomine.
Et ne comptez pas sur les taxi-tokyoïtes pour vous mener à bon port.

Eux-mêmes, bien souvent, se révèlent incapable de trouver une adresse si vous n’avez pas un plan détaillé
à leur fournir, ou si vous ne les guidez pas avec précision, (attention, rares sont ceux qui parlent anglais).



N’oubliez pas : les cartes d’hôtels et de nombreux établissements comportent, au verso, un plan qui peut se révéler,

en maintes occasions, bien pratique.

***************
Revenir en haut Aller en bas
Miloscorpion
Kouchou こうちょう (Administrateur)
Kouchou こうちょう (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Perdu dans Tokyp ?   Mer 22 Avr - 13:28

une chose est sure, le jour ou je vais au japon j'irais avec un guide pour ne pas me perdre et surtout être accompagner

***************
Revenir en haut Aller en bas
 
Perdu dans Tokyp ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perdu dans ses pensées
» Perdu dans les bois
» Perdu dans ses pensées
» Perdu dans les lignes !
» #17 Une aventure des fantastiques "Perdu dans le cosmos"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Japonese School - ラJaponeseスクール  :: Tourisme au Japon - 日本の観光 (Nihon no kankō) :: Tourisme au Japon (à visiter) :: A Savoir avant de partir-
Sauter vers: